– LA FOLIE DES GRANDEURS –

par lamaudlamaud

Michael Wolf photographe allemand a eu l’occasion de réaliser à Chicago le fantasme de milliards de citadins qui peuplent la planète: espionner au téléobjectif la vie mystérieuse des habitants de l’immeuble d’en face. Une intrigue amoureuse ? un complot ? et pourquoi pas un meurtre ? Michael Wolf n’a rien vu de tout cela.

Capture d’écran 2012-12-24 à 15.17.21

Le voyeurisme n’était qu’une des facettes de sa démarche. Commissionné en 2007 par le Musée de Photographie Contemporaine de Chicago, le travail de Wolf porte sur l’influence de l’architecture sur la vie sociale, professionnelle, et privée des habitants du centre-ville.

C’est en 2005, lorsqu’il découvre Chicago depuis un train aérien, que vient, pour la première fois à Wolf l’envie de photographier la cité et ses clash architecturaux. À Chicago, un édifice au style néo-gothique côtoie un building de verre ultra-moderne, les différences de niveau entre un immeuble et son voisin peuvent atteindre des dizaines d’étages, et l’on est souvent surpris de rencontrer des appartements privés là où l’on attendrait des bureaux, et réciproquement.

Capture d’écran 2012-12-24 à 15.17.03

hk_outside_a57

Michael-Wolf-Architecture-of-Density-1

Michael Wolf est né en Allemagne, il grandit aux Etats-Unis et au canada. Il retourne étudier la photographie dans son pays natal.  La grande majorité de sa carrière se fera en Asie. Aventurier, curieux et attentif, Michael Wolf défie toute catégorisation, on le qualifie d’Outsider. Il se distingue des autres photographes par sa capacité à trouver une valeur symbolique dans des détails en apparence insignifiants et qui souvent passent inaperçus.

Il traite la vie urbaine contemporaine à travers différentes cultures et époques, le tout formant un travail artistique moderne et unique.

Architecture et densité de Hong KongHong Kong 1Hong KongHong Kong 2Hong Kong 3Hong Kong by night

L.M.L.M.