– La démarche artistique de Philippe Pasqua –

par lamaudlamaud

Il y a des hommes comme lui, que l’on rencontre au détour d’une soirée et qui vous marque à jamais. Laissez moi vous glisser quelques mots sur cet immense artiste : Philippe Pasqua.

philippe-pasqua-the-storage-4

Nous nous sommes rencontré pour la première fois sur la terrasse de l’hôtel Costes de la rue Saint Honoré il y a maintenant 2ans. Personnage que l’on remarque par son style vestimentaire simple, ses dreadlocks et sa jovialité explosive. Il respire la générosité, la simplicité et la douceur. Et ces trois termes se sont confirmés avec le temps.

pasqua-philippe-1965-france-isabelle-et-simon-2623347

Artiste inconditionnel du XXIème siècle, il impose sa signature dans l’univers de l’art avec ses sculptures, ses portraits gigantesques et ses vanités à qui il redonne vie.

Philippe Pasqua est un artiste autodidacte français. Il a commencé à peindre en 1985.  Depuis sa première exposition en 1990, ses œuvres se retrouvent dans les galeries du monde entier.  C’est à l’âge de 18 ans qu’il réalise ses premières peintures. Pour ce faire Il utilise des matériaux de récupération.  Philippe Pasqua dans toutes ses œuvres picturales peint la chair que ce soit des corps souvent nus ou des portraits très expressifs qui ne peuvent laisser indifférent. On est souvent choqué par le sentiment que le portrait dégage, un sentiment de peur, de colère ou  d’anxiété. La démarche de Philippe Pasqua dans la réalisation de ses peintures est simple ;  il cherche à retranscrire la réalité, les expressions que bien souvent certains cherchent à oublier mais qui font partie de notre vie quotidienne. Il aime arrêter le temps sur une expression qui souvent trouble profondément. Sa démarche est d’interloquer, de choquer pour certains, mais d’amener à réfléchir sur ce pourquoi le portrait a cette expression Il veut nous amener à  réfléchir à quand- moi – spectateur de cette œuvre, j’ai pu ressentir la sensation, le sentiment que dégage cette peinture.

2002_Lucille_4_150x1601

Philippe Pasqua a une démarche très personnelle sur le choix de ses portraits, ce ne sont pas des personnes anodines mais bien au contraire des personnes qu’il connaît très bien qui lui évoque quelque chose de fort. Certains de ses modèles sont présents dans sa démarche depuis leur enfance. Tout au long de leur vie, il veut les suivre, découvrir la manière dont ils vont évoluer. Un réel échange et une complicité s’établissent entre lui et ses modèles. Ce qui lui permet d’être plus fort  dans la réalisation de ce qu’il cherche à retranscrire et nous faire passer L’artiste peint sur des toiles monumentales qui vont jusqu’à 4m de hauteur. Il réalise ses portraits en esquissant quelques brefs coups de crayons sur sa toile, s’en suit alors des couches successives composées de matière, de tâches, d’empattements. La réalisation de ses œuvres prend des mois, il a une vision d’une précision chirurgicale, qui l’amène à retoucher sans cesse sa toile pour donner l’expression qu’il veut transmettre. Les visages et les corps qu’il reproduit se matérialisent dans la couleur avec sincérité, révélant ainsi toute la vulnérabilité de l’être humain.

new3_big

Dans sa démarche Philippe Pasqua ira plus loin et plus fort dans la provocation et le dérangement en photographiant des trisomiques, des travestis, des personnes sortant d’un bloc opératoire. Pour lui ce sont des personnes qui dégagent une forte émotion qui du fait de leur différence peut déranger socialement mais qui touchent ce créateur et sont pour lui une vraie source d’inspiration.. Il n’est pas dans une démarche de dénonciation ou de jugement mais au contraire de faire connaître cette différence pour la rendre commune, pour effacer ces tabous que la société crée. Il associe l’aspect monumental de ses œuvres à ce qu’il y a de plus vulnérable chez l’homme ; le visage et le corps.

Philippe Pasqua  ne s’arrête pas à la réalisation d’une unique œuvre, il va pousser sa curiosité dans son art et réaliser plusieurs tableaux d’un seul et même portrait. Comme s’il devait arriver à satiété, comme un accomplissement. Lorsqu’il démarre une séance photo avec ses modèles, Philippe Pasqua n’a pas dans l’idée de réaliser l’œuvre de cette personne shooté directement après, il peut attendre des mois avant de la peindre même ne jamais mettre en peinture les photos prises. Il a besoin de murir le sentiment que lui a procuré cette séance photo, de la faire monter en lui, jusqu’à temps qu’il ne tienne plus et qu’il doive extérioriser les sentiments qui émane de cette image de la personne.  Philippe Pasqua voue une passion au portrait, passionné par l’Homme.

Philippe Pasqualaurent-strouk-pasqua-portrait220x200a artwork_images_139919_286206_philippe-pasqua_1_

L.M.L.M.