– SYLVIO GIARDINA –

par lamaudlamaud

– Quand l’art se fond dans la mode –

Vous ne le connaissez peut-être pas encore mais Sylvio Giardina, créateur italien, révolutionne le luxe italien depuis plus d’un an avec sa marque éponyme.

Doté d’une double personnalité artistique, à la fois créateur dans la Haute Couture mais également dans l’art en tant qu’artiste plasticien. C’est en alliant ces deux passions qui fit naître le style Giardina : un style en apparence que tout oppose; les volumes en contraste avec des matières très proches du corps, le blanc mélangé au noir, des matières classiques à des matières plus novatrices. Mais Sylvio Giardina réussi l’exercice avec beaucoup de talent et propose une collection F/W 2013-2014 au style unique et très portable.

Syvio Giardina

Ces formes tentaculaires qui envahissent le corps de la femme, lui donne à la fois une prestance, un coté audacieux, mais enferme la femme dans une fragilité mystérieuse. Cette collection se construit dans une dualité entre fragilité et domination.

Syvio Giardina

Le mélange des matières donne forme à la silhouette. L’association de textiles classique comme le tweed avec des matériaux associés aux vêtements fétiches tels que le vinyl, le neoprene, semble constituer l’équilibre de la femme SYLVIO GIARDINA

Syvio Giardina

Si la résille épouse le contour du corps, les draps de laines au contraire structure la silhouette, évoquant une idée de (malveillante) chasteté.

EN TÊTE ÀTÊTE AVEC SYLVIO GIARDINA 

Que vous évoque personnellement : « la femme, l’art et la mode » ? Ces 3 éléments me rappellent ceux qui sont les bases de mon travail – La femme : la mère – L’art : la nature – La mode : la beauté

Dans votre communiqué de presse vous affirmez avoir utiliser le film « The Hunger » comme source d’inspiration pour votre collection, pourquoi ce film tout particulièrement ? The Hunger me revient souvent en mémoire, et c’est un film qui a profondément marqué une partie de mon esthétique avec ses atmosphères dark/glam des années 80.

Dans votre collection, vous associez des textiles classiques avec des matériaux associés aux vêtement fétiches. Pourquoi avoir tenté une « antithèse stylistique »? Mélanger et contaminer des matériaux et des styles a toujours été une passion, cela me donne la possibilité de prendre des éléments apparemment éloignés et de les faire dialoguer entre eux en cherchant de créer un langage contemporain.

Comment définiriez-vous la femme Giardina ? C’est une femme qui recherche des pièces spéciales pour sa garde-robe, parfaitement consciente de son aspect unique.

Votre collection se contraste de touches noires, blanches et une gamme de gris, est-ce parce que la tendance est monochrome/ blanc-noir où y a t’il une référence, une volonté de votre part ? Le blanc, le noir et le gris sont pour moi des couleurs basiques et pures, et dans cette collection ils ont été mes instruments pour dessiner et definir une silhouette limpide et essentielle.

Avez-vous des points de vente en France ? Si oui, où sont-ils situés ? Nous sommes en train de définir le réseau commercial, pour le moment nous n’avons pas de point de vente en France , même si mon rêve est d’ouvrir un jour une boutique à Paris…Pour le moment vous pouvez voir la collection jusqu’au 6 avril dans notre showroom éphémère au 11 rue du Vertbois à Paris.

Inspiration Syvio Giardina Inspiration Syvio Giardina

Suivez l’actualité  et les inspirations quotidiennes de Sylvio Giardina sur sa page Facebook L.M.L.M.