– STEFANIE SCHNEIDER –

par lamaudlamaud

Qui se cache derrière ces beautés rares s’armant de perruques colorées et des gants Mappa, perdues au milieu de nul part, qui semblent insensibles à tout ?

C’est une étonnante photographe allemande Stefanie Schneider, qui a inventé un genre photographique en travaillant sur des polaroïds périmés – donnant ces effets de surexposition et ces aberrations chromatiques.

Des scènes de vibration et de rythmes, où il fait souvent chaud, très chaud. Un univers solarisé qui donne envie de se jeter à l’eau et de griller des merguez sous un autre soleil.

Stefanie Schneider  4 Stefanie Schneider 5Stefanie Schneider 7 Stefanie Schneider 9 Stefanie Schneider 12 Stefanie Schneider 13 Stefanie Schneider 15 Stefanie Schneider8 Stefanie Schneider10 stefanie shneider stefanie shneider 1 stefanie shneider 2 stefanie shneider 4

Elle s’amuse à réaliser des petits courts métrages en assemblant ses photos : les Polamovies. D’ailleurs, son 1er long-métrage coproduit par ARTE et réalisé à partir de 4000 clichés Polaroid, sera projeté en exclusivité à l’occasion de l’exposition du 13 juin au 20 juillet 2013 à la Galerie Catherine et André Hug (2 rue de l’Echaudé, 75006 Paris).

L.M.L.M.