– ERWIN BLUMENFELD –

par lamaudlamaud

C’est au cours de son séjour à Amsterdam, où il s‘est exilé à la fin de la Première Guerre mondiale, qu’Erwin Blumenfeld commence à se livrer à des expérimentations photographiques en laboratoire. Il s’intéresse parallèlement à l’écriture et à la peinture. Les images qu’il crée montrent une appropriation photographique spécifique de la réalité de ces années-là. Ainsi voient le jour, par exemple, des portraits dans lesquels le thème de l’aliénation s’invite constamment.

Erwin Blumenfeld 10
En 1936, il s’installe à Paris où il ne tarde pas à recevoir des commandes de portraits, de photographies de mode et de photographies publicitaires. L’artiste vit les variations d’un seul et unique thème, la femme.

De 1940 à 1941, Erwin Blumenfeld est interné en tant que «ressortissant étranger ennemi». À sa libération, il émigre aux États-Unis, où, jusqu’en 1943, il travaille comme photographe indépendant pour de nombreux magazines. Plus d’une centaine de ses photographies sont publiées en couverture de tous les grands magazines de mode VogueHarper’s BazaarLifeLook ou Cosmopolitan. En une quinzaine d’années, Erwin Blumenfeld invente à sa façon la photographie de mode. Il partage un studio de photographie de mode avec Martin Munkacsi jusqu’en 1943, date à laquelle il ouvre son propre studio à New York.

Erwin Blumenfeld 5Erwin Blumenfeld 1Erwin Blumenfeld 6Erwin Blumenfeld 12Erwin Blumenfeld 11erwin blumenfeld, gestes, 1942

Exposition actuellement au Jeu de Paume jusqu’au 26 janvier – L.M.L.M.