– HENRI WESSEL –

par lamaudlamaud

Wessel découvre la photographie à 25 ans. Un soir, il demande à sa petite amie s’il peut tirer quelques clichés d’elle. « C’était en fin de journée, le soleil était bas. J’ai rempli le cadre de son visage et fait quelques clichés, se souvient-il. Nous avons fait une impression sur papier 11 x 14 pouces et lorsque la première copie est venue dans le bac j’étais abasourdi.  Son visage ne formait qu’un avec la lumière du soleil, les détails ressortaient presque un à un, c’était incroyablement réel. C’est tout. C’était comme quelque chose qui tombait du ciel . J’ai su tout de suite ce que je ferais toute ma vie. Le lendemain, j’ai vendu ma moto, acheté un appareil photo, et trois mois plus tard , nous avons ouvert un studio de portrait . Ce fut le début de tout. « 

Ses clichés sont une célébration de la vie. Des faits ordinaires qui deviennent à travers son regard surréalistes.

HenryWessel_Tucson_1977-e1307219531224Henri WesselHenryWessel_VeniceCalifornia_1973-e1307219923342Henry Wessel IncidentsHenreyWessel_Oklahoma_1975-e1307220493221Henry Wessel, %22Bolinas, California%22 (1973)Albuquerque, New Mexico, 1968, Henry WesselHenryWessel_Waikiki_1985-e1307220052154Henry Wessel, Incidents No. 27

 

À mon cuicui – L.M.L.M.